DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Il y a soixante ans l'Allemagne nazie capitulait

Vous lisez:

Il y a soixante ans l'Allemagne nazie capitulait

Taille du texte Aa Aa

George W. Bush entame ce dimanche aux Pays-Bas les célébrations de la fin de la seconde guerre mondiale. Le président américain prononcera à cette occasion le seul discours public de sa tournée en Europe.

Il est arrivé samedi soir à Maastricht, dans le sud-est du pays. C’est dans le cimetière américain de Margraten, où reposent plus de 8.000 soldats, qu’il commémorera le soixantième anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie. Plus d’un millier de Néerlandais, principalement des jeunes opposés à la guerre en Irak, ont aussi accueilli George W. Bush à leur manière dans les rues d’Amsterdam et de Maastricht. Auparavant, à Riga, la capitale de la Lettonie, le président américain avait été reçu par ceux qu’il appelle ses “amis” des pays baltes. Il les a cités une nouvelle fois en exemple, soulignant qu’ils ont obtenu leur indépendance après avoir vécu sous la tyrannie nazie puis soviétique, au risque de froisser le président russe. “Tous les voisins de la Russie vont bénéficier de la propagation des valeurs démocratiques” a d’ailleurs déclaré George W. Bush, et donc la Russie elle-même. “Les démocraties stables et prospères sont de bonnes voisines qui apportent la liberté et ne sont une menace pour personne.” Le président Bush n’en est pas à sa première “pique” lancée à son homologue russe Vladimir Poutine. Les deux hommes d’Etat ont pris l’habitude ces derniers mois de jouer à cette “gué-guerre”. Cela ne les empêchera pas d’avoir des entretiens courtois à Moscou.