DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retrouvailles chaleureuses mais crispées entre Poutine et Bush

Vous lisez:

Retrouvailles chaleureuses mais crispées entre Poutine et Bush

Taille du texte Aa Aa

Soixante ans après la fin de la guerre et la conférence de Yalta, les Etats-Unis et la Russie affichent une entente cordiale pour les commémorations à Moscou. Les deux chefs d‘état se sont bien gardés de jeter une ombre sur les cérémonies qu’ils doivent présider aujourd’hui à Moscou en présence d’une soixantaine d’autres responsables politiques.

Ainsi, les sourires sont de rigueur, et l’on évite soigneusement d‘évoquer les sujets qui fâchent.

Au sujet des pays baltes, notamment, George W. Bush a déclaré samedi que la fin de la deuxième guerre mondiale leur avait apporté l’occupation et l’oppression communiste. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleeza Rice, s’est empressée de tenter de réparer les pots cassés en affirmant que les Etats-Unis ne voulaient pas faire la leçon à la Russie.

Pas question donc de réécrire l’histoire, mais plutôt une occasion supplémentaire pour George W. Bush d’appeler à nouveau à plus de démocratie dans l’ex-bloc soviétique et en Russie.

Vladimir Poutine a, lui, rappelé dans une interview radio qu’aux Etats Unis le président était élu de façon indirecte, contrairement en Russie où il est élu directement par le peuple. “Cela ne peut pas être plus démocratique”, a t-il conclu. Dernier geste à forte valeur politique, George W. Bush ira ce lundi soir en Géorgie, une ex-république soviétique sortie de la sphère d’influence russe fin 2003. Tout un symbole…