DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Constitution : le "oui" allemand

Vous lisez:

Constitution : le "oui" allemand

Taille du texte Aa Aa

C’est un pilier de la construction européenne qui dit “oui” à la Constitution. L’Allemagne a débuté le processus de ratification. Ratification parlementaire, c’est la méthode qu’a choisi le gouvernement Schroeder. Un choix parfois contesté, puisque certains estiment qu’il n’a pas incité les Allemands à s’intéresser au Traité. Quoi qu’il en soit, le Bundestag (la chambre basse du Parlement), a adopté à une écrasante majorité (569 voix pour, 23 contre) le texte du traité constitutionnel.

Un vote qualifié en ouverture de séance d’“historique” par le chancelier Gerhard Schroeder, qui malgré a-t-il dit les réticences de certains sur plusieurs aspects, voit en ce texte un “compromis juste et équitable”. La ratification officielle par le Bundesrat, la chambre haute en Allemagne, n’aura lieu que dans deux semaines, le 27 mai. Une date qui n’a pas été choisie au hasard, l’Allemagne a accéléré son calendrier de ratification pour tenter de faire pencher la balance française. Le référendum en France aura lieu deux jours après la ratification allemande, et les partisans de la Constitution espèrent que le OUI allemand influencera les Français.