DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : Charles Pasqua inquiété ?

Vous lisez:

Irak : Charles Pasqua inquiété ?

Taille du texte Aa Aa

Deux ans après la chute du régime de Saddam Hussein, le programme “pétrole contre nourriture” dévoile tous ses secrets. Une commission sénatoriale américaine, présidée par un républicain, accuse deux hommes politiques européens d’avoir touché des pots-de-vin irakiens. Le premier, c’est le Français Charles Pasqua. Ancien ministre et actuel sénateur, cet ancien proche de Jacques Chirac aurait d’après le rapport de la commission touché entre fin 99 et fin 2000 11 millions de barils de pétrole en bons d’achats, via une société établie en Suisse. Le second, c’est le Britannique George Galloway. Ce député travailliste dissident, qui s’est opposé à Tony Blair sur la guerre en Irak, aurait touché quelque 20 millions de bons d’achat de barils de pétrole.

Le régime de Saddam Hussein aurait en quelque sorte acheté le soutien de centaines de responsables politiques à travers le monde en espérant obtenir la levé des sanctions contre l’Irak. Le détournement du programme onusien mal surveillé “pétrole contre nourriture”, le lui aurait permis.