DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Constitution: le non en tête en France et aux Pays-Bas

Vous lisez:

Constitution: le non en tête en France et aux Pays-Bas

Taille du texte Aa Aa

A moins de deux semaines du jour J, les Français penchent de nouveau pour le non à la constitution européenne. A en croire les derniers sondages, le camp des opposants repasserait au-dessus de la barre des 50%. Mais l’effet yoyo pourrait bien se répéter avec le lancement ce lundi de la campagne officielle. Huit partis vont se partager 140 minutes quotidiennes d’antenne sur les médias publics. Quatre sont favorables au traité européen. C’est du moins la ligne officielle, car chez les socialistes comme à l’UMP, des voix dissonnantes s‘élèvent immanquablement. Les Verts et les centristes de l’UDF plaideront euxaussi pour la constitution européenne. Quant au non, il sera défendu par le Parti Communiste, le Front National et les mouvements souverainistes de Charles Pasqua et de Philippe de Villiers.Le choix des Français le 29 mai pèsera lourd dans la balance européenne, et risque fort d’influencer les Néerlandais, qui glisseront leur bulletin dans l’urne seulement trois jours plus tard.D’après les sondages, eux aussi sont majoritairement hostiles au traité européen, à 55%. Un double non à quelques jours d’intervalle hypothèquerait à coup sûr l’avenir du texte, censé être ratifié par tous les Etats-membres.