DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Pétrole-contre-nourriture" : Galloway et Pasqua contre-attaquent

Vous lisez:

"Pétrole-contre-nourriture" : Galloway et Pasqua contre-attaquent

Taille du texte Aa Aa

Dans son enquête sur le programme pétrole contre nourriture, le sénat américain n’en finit pas de dénoncer les supposés amis de Saddam Hussein. Ces personnalités mises en cause par une commission d’enquête commencent à répliquer. Le député britannique George Galloway et le sénateur français Charles Pasqua qui sont accusés d’avoir touché des pots-de-vin de Bagdad via le programme des Nations-Unies, parlent de fausses accusations.

“Ce que je trouve scandaleux c’est que l’on jette mon nom en pâture de cette manière. Je veux que la justice aille jusqu’au bout” a déclaré l’ancien ministre de l’Intérieur français, réagissant pour la première fois en public aux accusations faites à son encontre. Le Britannique George Galloway, est lui sur le point de contre-attaquer. Il doit témoigner ce mardi devant la commission sénatoriale, qu’il compare à la commission McCarthy de la guerre froide. “Je vais les accuser d‘être impliqués dans une gigantesque diversion des problèmes réels de l’Irak, qui sont le vol des richesses du pays par les Etats-Unis et ses entreprises pour des milliards de dollars, ainsi que la mort de plus de 100 000 personnes en Irak” a-t-il déclaré avant de s’envoler pour Washington. Selon le rapport de la Commission, Galloway aurait reçu 20 millions de barils de pétrole en bons d’achats. Le député, opposant de toujours à la guerre en Irak, a été exclu du parti travailliste en 2003 par Tony Blair.