DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deutsche Bank : assemblée générale turbulente

Vous lisez:

Deutsche Bank : assemblée générale turbulente

Taille du texte Aa Aa

Assemblée générale turbulente à la Deutcshe Bank. Le patron de la plus grosse banque d’Allemagne a été malmené par certains de ses actionnaires: en cause, notamment, les bons résultats imputables à un bond du produit des transactions, une composante volatile.

Mais d’autres mécontents ont tenu à placer Josef Ackermann sur le grill: c’est le cas d’une employée qui dénonce les 6400 licenciements et délocalisations annoncés par la Deutsche Bank. Opinion partagée par une autre salariée qui se dit frustrée, car partie prenante du succès de la banque qui l’emploie. Mais manifestation ou pas, le Suisse Josef Ackerman est resté inflexible, expliquant qui était totalement impossible à la Deutcshe Bank d‘éviter les licenciements, pour rester compétitif. “En Allemagne”, a-t-il dit,“1920 postes sont menacés”. Alors que le chômage flirte avec les 5 millions, en Allemagne, l’annonce des très bons résultats pour 2004 a vivement choqué le pays. La Deutcshe Bank est la première banque d’Allemagne. Avec 900 milliards d’euros de dépôts, et 17’‘ succursales il devance largement le N°2, HVB qui dispose à peu près de la moitié du budget en dépôt à la Deutsche Bank. Deutcshe Bank a réalisé au premier trimestre 2005 un bénéfice net de 1,1 milliard d’euros, en hausse de 17% sur un an, et a réussi à augmenter son bénéfice imposable, contrairement aux attentes des analystes. Aujourd’hui, le géant allemand de la finance entend compléter sa croissance organique par des acquisitions à l‘étranger. Objectif: l’expansion dans le domaine de la banque de détail.