DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Taux d'intérêt : la pression est montée d'un cran sur la BCE

Vous lisez:

Taux d'intérêt : la pression est montée d'un cran sur la BCE

Taille du texte Aa Aa

C’est un SOS statistique qui a été lancé ce jeudi à la BCE, pour qu’elle baisse ses taux d’intérêt. Eurostat a annoncé que pour le deuxième mois consécutif, la production industrielle des douze a baissé. De mars à avril, cette chute est de 0,2%. Mais malgré ce chiffre peu flatteur pour sa politique, il y a peu de chance que le directeur de la Banque centrale européenne modifie sa position.

Il y a 15 jours, le Français Jean-Claude Trichet insistait sur le maintien de taux d’intérêt à leur plus bas historique. (Ils sont à 2,0% depuis la mi-2003). La BCE entend maintenir le taux d’inflation annuel sous la barre des 2,0% ou tout au moins, proche des 2%. L‘évolution actuelle des pressions sur les prix ne constitue pourtant apparemment pas d’obstacle à une détente de la politique monétaire : l’inflation annuelle est restée stable en avril, à 2,1%, pour le troisième mois d’affilée.

Mais malgré cette inflation stable, pour certains économistes, la BCE devrait revoir sa position, vu la performance économique très décevante de la zone euro… une zone par ailleurs caractérisée par un chômage élevé et un moral en berne. Cette morosité se lit facilement dans les chiffres: en glissement annuel, dans la zone euro, la production industrielle a diminué de 0,1%. Pour ne citer que les trois grands pays de la zone euro , l’Allemagne, la France et l’Italie : ils ont observé des reculs de 0,2%, 0,5% et 0,6% au mois de mars.