DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles prudente après l'augmentation des taxes chinoises sur l'exportation des textiles

Vous lisez:

Bruxelles prudente après l'augmentation des taxes chinoises sur l'exportation des textiles

Taille du texte Aa Aa

La Chine a annoncé qu’elle allait multiplier par 4 les droits de douane à l’exportation sur 74 de ses produits textiles. Une décision qui doit prendre effet dès le 1er juin. Est-ce un signe de bonne volonté de la part de Pékin ? Attendons de voir, dit la Commission qui craint les effets de manche de la Chine.

“C’est quelque chose que nous devons examiner plus précisément avec les Chinois, a décalré la porte-parole de la Commission. Il y a eu des informations contradictoires sur ce que les autorités chinoises seraient sur le point de faire. Nous aurons l’occasion de voir cela puisque le négociateur chinois sur le textile arrive à Bruxelles pour rencontrer le commissaire au commerce Peter Mandelson.” L’annonce de Pékin intervient alors que l’Union européenne et les Etats-Unis sont très inquiets pour leurs industries textiles. Depuis la suppression des quotas le 1er janvier, les importations chinoises ont littéralement explosé dans les pays occidentaux. De retour de Chine, le ministre français de l’industrie Patrick Devedjian a estimé que l’augmentation des taxes aux exportations chinoises est un signe encourageant même si cela ne suffit pas. La pression sur Pékin s‘était encore accentuée cette semaine. Washington a imposé de nouvelles limitations aux importations de textile chinois. Et Bruxelles menace de quotas sur les tee-shirts et les fils de lin.