DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une nouvelle Ukraine accueille le 50ème concours de l'Eurovision

Vous lisez:

Une nouvelle Ukraine accueille le 50ème concours de l'Eurovision

Taille du texte Aa Aa

Quand musique et politique se rencontrent, cela peut donner un événement détonant, et c’est ce que promet d‘être la 50ème édition de l’Eurovision qui se déroulera samedi soir à Kiev. Sur place la fièvre du concours se propage déjà. Les Ukrainiens sont d’autant plus ravis d’accueillir l’Eurovision qu’une révolution est passée par là :

“J’aime avoir le concours qui se déroule ici, parce que c’est une grande percée notre pays. Ce serait super que l’on gagne encore, après Rouslana l’an dernier mais honnêtement j’en doute” dit une jeune femme.“L’Eurovision donne une chance à l’Ukraine de montrer qu’elle fait partie de l’Europe” explique une autre. Mais l‘événement bon enfant a fait resurgir les clivages. Six mois après la révolution orange, les bleus, partisans de Viktor Ianoukovitch, ex-candidat à la présidentielle, ont ressorti leurs banderoles et leurs slogans. Des opposants ont en effet manifesté jeudi et vendredi dans le centre-ville pour protester contre le choix du représentant de l’Ukraine au concours : c’est le groupe qui a chanté l’hymne de la révolution orange qui a été sélectionné aux dépens d’une pop-star locale pro-bleue. Depuis la tension est retombée, et elle devrait céder la place maintenant aux mélodies et aux paillettes. 39 pays sont représentés pour le concours, de la Croatie, au Portugal en passant par la France ou la Moldavie. Après la victoire de l’Ukrainienne Rouslana l’an dernier, le grand favori cette année est Norvégien. Sur la scène du Palais des sports de Kiev, le style rock-gothique sera en compétition avec du folk, du disco, de la techno ou de la chanson traditionnelle, le tout teinté d’une bonne dose de kitsch. Le grand show de samedi soir devrait être suivi par près de 130 millions de téléspectateurs.