DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La procédure pour déficits excessifs se précisent contre l'Italie et le Portugal

Vous lisez:

La procédure pour déficits excessifs se précisent contre l'Italie et le Portugal

Taille du texte Aa Aa

L’Italie va être la cible d’une procédure pour déficit excessif. Bruxelles l’a annoncé ce lundi, par la voix du commissaire aux affaires économiques Joaquin Almunia. En 2003 comme en 2004, Rome a dépassé la limite du déficit budgétaire, fixé à 3 % du PIB par le Pacte de stabilité. La prodécure pourrait être lancée dans 15 jours, lors de la prochaine réunion de la Commission. Il reviendra ensuite au Conseil Ecofin de décider d‘éventuelles sanctions.

L’Office européen des statistiques refuse toujours de valider les comptes de l’Italie. Officiellement, son déficit est inférieur à 3 % sur les deux dernières années. Mais pour Eurostat, il serait d’au moins 3,1 %. Un chiffre qui pourrait encore être revu à la hausse. Et la situation pourrait encore se déteriorer cette année puisque l’Italie est proche de la croissance zéro. Le Portugal est également dans le collimateur de la Commission. Son déficit bat tous les records : il était de 6,8 % en mars, lorsque les socialistes sont arrivés au pouvoir. Le gouvernement a déjà prévenu : il n’y aura pas de retour en-dessous des 3 % du PIB avant 2008. Le ministre des finances Luis Campos Cunha a déclaré : “ Le gouvernement est en train de travailler pour répondre à ce problème et il est prêt à faire face à la situation. Nous prendrons les mesures necessaires pour dépasser la crise budgetaire, de façon à créer les conditions pour que l‘économie portugaise puisse reprendre le chemin de la croissance.” En 2002, le Portugal avait déjà été le premier pays de la zone euro à faire l’objet d’une procédure pour déficit excessif.