DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : référendum constitutionnel ce mercredi

Vous lisez:

Egypte : référendum constitutionnel ce mercredi

Taille du texte Aa Aa

Les Egyptiens votent demain. Un vote présenté comme un exercice de démocratie par le parti au pouvoir et comme une farce par l’opposition. 32,5 millions d‘électeurs se prononceront par référendum sur un amendement à la constitution réclamé par Hosni Moubarak concernant l‘élection du président de la République. Voté le 10 mai à une écrasante majorité par l’assemblée du peuple dominée par le PND au pouvoir, l’amendement à l’article 76 de la constitution permettrait pour la première fois l‘élection au suffrage universel direct et secret du président parmi plusieurs candidats.

Mais les conditions imposées aux candidats sont draconiennes. Il faut justifier de la caution de 250 élus locaux ou nationaux au moins. Impossible pour l’opposition qui a appelé au boycott du scrutin. C’est le cas des “Frères musulmans”, interdits mais tolérés, et qui essuient ces derniers jours une vague d’arrestations. Le point de vue d’un de leurs représentants: “ Ce n’est pas un vrai référendum, ce référendum est une farce, par ce moyen, le Parti national démocrate qui dirige l’Egypte veut continuer à régner contre la volonté du peuple.”

Dans les rues, s’afficher comme anti-Moubarak est mal vu, mais certains n’hésitent pas à exprimer leur scepticisme:” Nous traversons en ce moment une période difficile. Les Egyptiens doivent comprendre ce que c’est vraiment que la démocratie.” “ Qui pourra avoir l’appui du tiers de l’assemblée, à part le Président ? “ … Celui peut-être qui dans l’ombre de son père gravit discrètement les marches du pouvoir: Gamal Mubarak, le fils cadet. Ex-banquier, proche des milieux d’affaires américains, devenu numéro 3 du PND, tout est fait pour le présenter comme l’homme providentiel, l’air de rien. Une ascension qui n’est sans doute pas pour déplaire à Washington. Washington qui par la voix de Laura Bush en visite officielle hier saluait la réforme en marche. Un soutien à la démocratie égyptienne qui ravit les pro-Moubarak et les confortent dans l’idée que leur président est l’exemple à suivre. Mais les propos de Laura Bush, tout comme le référendum de demain exaspérent aussi ceux qui dénoncent ce qu’ils appellent une “illusion” démocratique. 3.15 ends