DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gerhard Schröder joue à qui perd gagne

Vous lisez:

Gerhard Schröder joue à qui perd gagne

Taille du texte Aa Aa

Après la défaite cuisante du parti social-démocrate aux élections régionales de Rhénanie-Westphalie, le chancelier allemand semble prêt à jouer le tout pour le tout. Schröder sait qu’il n’a pas le choix. Il doit poser la question de confiance et, suivant la réponse du Bundestag, remettre son mandat en jeu prématurément.

Un pari risqué face à la spirale de succès que connait Angela Merkel, la porte-drapeau de la droite chrétienne, mais dont l’issue demeure malgré tout incertaine tant au Parlement que dans les urnes. Pour l’alliance de droite CDU-CSU, les difficultés commencent. Le choix d’un leader et d’un programme commun ne sera pas le moindre des obstacles. Et si la droite surfe actuellement sur l’impopularité des réformes sociales qui ont poussé des millions d’Allemands à manifester l’an dernier, elle risque de s’affaiblir dans cette campagne. D’ici à d‘éventuelles élections législatives prévues en septembre, Gerhard Schröder dispose de quatre mois pour ressouder sa coalition, reconquérir son électorat et récolter les fruits des réformes. En fins stratèges politiques, le duo rouge-vert Schröder-Fischer n’a sans doute pas dit son dernier mot.