DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zarqaoui aurait été soigné dans un hôpital de Ramadi

Vous lisez:

Zarqaoui aurait été soigné dans un hôpital de Ramadi

Taille du texte Aa Aa

C’est peut-être dans cet hôpital de Ramadi, à l’ouest de Bagdad, qu’Abou Moussab al-Zarqaoui aurait été soigné et à deux doigts de se faire arrêter par les forces militaires américaines… L’homme d’Al Qaida en Irak blessé, c’est ce qu’a annoncé son groupe sur internet hier en appelant à prier pour son rétablissement. Info ou intox, depuis quinze jours, les rumeurs sur le mauvais état de santé de Zarqaoui circulent dans la presse, mais cette annonce du groupe terroriste, dont l’authenticité ne peut être vérifiée est vue avec précaution par les autorités américaines. Une annonce qui survient alors que la violence ne faiblit pas, bien au contraire dans le pays.

Des forces américaines et irakiennes ont lancé ce matin une offensive sur la ville d’Aditha, à l’ouest de Bagdad, à la recherche de rebelles liés au réseau de l’extrémiste jordanien. Dans le même temps à Tal Afar, au nord du pays, des combats s’intensifiaient entre sunnites et chiites, et les forces irakiennes bouclaient la ville. Par ailleurs le chef de la diplomatie italienne était à Bagdad ce mercredi. Gianfranco Fini qui effectue sa première visite en Irak depuis les élections de janvier est venu s’informer des progrès du processus politique dans le pays. Celui-ci vient de demander à l’Onu d’autoriser l’extension du mandat de la force multinationale, dont l’Italie fait partie.