DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : le flou persiste autour d'Abou Moussab al-Zarqaoui

Vous lisez:

Irak : le flou persiste autour d'Abou Moussab al-Zarqaoui

Taille du texte Aa Aa

On le sait blessé, peut-être même grièvement. Le sort d’Abou Moussab al-Zarqaoui, chef de guerre en Irak, ici sur plusieurs photos, et plus généralement de la branche irakienne d’Al-Qaïda, prête à confusion. Dans un premier temps, on apprenait dans un communiqué non-authentifié la nomination d’un adjoint à al-Zarquaoui. Abou Hafs al-Qarni devait prendre les opérations en main jusqu‘à la guérison d’al-Zarqaoui. Mais peu de temps après la diffusion du communiqué, un deuxième message, toujours diffusé sur Internet, et toujours signé Al-Qaïda, dément la nomination d’un chef adjoint. Voilà qui ne dissipe en rien le flou qui règne autour de la tête de la branche irakienne d’Al-Qaïda.Abou Moussab al-Zarqaoui aurait été blessé par balle samedi ou dimanche, près de Ramadi, dans l’ouest de l’Irak. Il pourrait même avoir quitté le pays.

L’Irak où la nébuleuse semble encore très active. Au total, sept personnes sont mortes ce matin à Bagdad, dans deux attaques. La première, à la voiture piégée, deux policiers et un civil ont péri, la seconde, une attaque armée, était destinée à abattre un professeur d’université. Trois de ses accompagnateurs ont également été tués.