DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Justice française ouvre une enquète sur l'affaire Péchiney

Vous lisez:

La Justice française ouvre une enquète sur l'affaire Péchiney

Taille du texte Aa Aa

Le parquet de Paris a ordonné l’ouverture d’une information judiciaire contre x quelques heures après les révélations du journal le Figaro sur un possible délit d’initiés lors du rachat de Péchiney par le canadien Alcan. C’est une enquête de l’Autorité des marchés financiers qui a révélé l’existence d’achats suspects de titres après une rencontre entre des dirigeants de la firme canadienne et des représentants de l’Union Européenne. Sept fonctionnaires de Bruxelles sont soupçonnés d’avoir profité des informations qu’ils détenaient pour spéculer et empocher de fortes plus-values. Des accusations rejetées par le porte-parole des services chargés de la concurrence, qui rappelle que depuis la mise en place en 1990 du règlement européen, qui contraint dans le cadre d’une fusion les entreprises à recevoir l’aval des services de la concurrence, aucun cas de délit d’initiés n’a été observé. Bruxelles ajoute avoir déjà mené sa propre enquête. La commission a transmis aux autorités françaises la liste des sept fonctionnaires des services de la concurrence mis en cause dans cette affaire.