DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un nouveau dossier promet d'empoisonner les relations entre Rome et Washington

Vous lisez:

Un nouveau dossier promet d'empoisonner les relations entre Rome et Washington

Taille du texte Aa Aa

Un magistrat de Milan vient de lancer 13 mandats d’arrêts contre des agents de la CIA, l’agence américaine de renseignement. Les 13 étrangers dont on ignore la nationalité sont suspectés d’avoir enlever en 2003 sur le sol italien un imam égyptien soupçonné de terrorisme et de l’avoir évacué vers l’Egypte pour qu’il y subisse un interrogatoire poussé.

L’homme était déjà sous le coup d’une enquête menée par la Justice italienne. Rome dénonce le viol de son intégrité territoriale. La CIA se refuse à tout commentaire. Soupçonné d’avoir combattu en Afghanistan et en Bosnie, l’imam, enlevé à la sortie d’une mosquée de Milan, aurait subit des mauvais traitements en Egypte. Washington est au cœur d’une polémique à propos de ses pratiques de sous-traitance des interrogatoires de prisonniers par des pays qui ont recours à la torture.