DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Asie du Sud : la reconstruction peine, six mois après le tsunami

Vous lisez:

Asie du Sud : la reconstruction peine, six mois après le tsunami

Taille du texte Aa Aa

“Il a fallu entre cinq à dix secondes pour faire disparaître plus de 230.000 personnes, il faudra cinq à dix ans pour tout reconstruire” : c’est la remarque teintée de pessimisme faite par le responsable des questions humanitaires à l’Onu, six mois jour pour jour après le gigantesque tsunami qui a ravagé les côtes d’une dizaine de pays d’Asie du Sud. Dans certains de ces pays en effet, la tâche encore à accomplir est considérable. En Indonésie, 450.000 personnes ont perdu leur maison et seulement 30.000 logements seront achevés d’ici la fin de l’année. Les familles des victimes, elles, se sentent souvent oubliées : “Ma fille est partie avec le tsunami il y a six mois, témoigne un Allemand. Rien ne prouve qu’elle est morte, des témoins affirment même qu’ils l’ont vue vivante. Mais personne ne veut nous aider. Les autorités thaïlandaises sont entêtées et je n’ai rien entendu des autorités allemandes depuis longtemps”. En Thaïlande également, à la demande des familles françaises, des recherches vont reprendre bientôt sur la plage dévastée de Khao Lak. 25 corps de victimes, dont 16 sont des enfants, sont toujours portés manquants. En tout, 95 Français ont été emportés par le tsunami.