DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Explosions à répétition : L'ETA veut que l'Espagne ne l'oublie pas

Vous lisez:

Explosions à répétition : L'ETA veut que l'Espagne ne l'oublie pas

Taille du texte Aa Aa

A 10 jours de la décision du Comité olympique, l’Espagne n’entend pas se laisser impressionner par l’ETA. Pourtant l’organisation terroriste basque a rappelé qu’elle était là, avec un message envoyé hier sous la forme d’une bombe dans le stade de Madrid. Ici se dérouleront l’inauguration, et les épreuves d’athlétisme si la capitale espagnole est choisie par le CIO. Mais le maire de Madrid se veut rassurant. Selon lui “la violence n’influencera pas les décisions du comité, à Madrid, en Espagne, ou dans le reste du monde”. L’explosion à Madrid n’a pas fait de blessés, l’objectif de l’ETA était avant tout de signaler son omniprésence dans le paysage politique espagnol. Et pour enfoncer le clou, les jeunes indépendantistes basques, proche de la mouvance ETA, ont fait sauter ces dernières heures des cocktails Molotov sur leurs terres, à San Sebastian et Vitoria. 2 contre les représentations du gouvernement basque, la troisième contre une télévision locale. Ces violences coïncident avec la prise de fonction de Juan José Ibarretxe à la présidence du gouvernement basque. Lors de la même cérémonie en 2001, l’ETA avait commis un attentat, mortel celui là.