DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : l'avenir d'une figure historique suspendu au vote des emigrés.

Vous lisez:

Espagne : l'avenir d'une figure historique suspendu au vote des emigrés.

Taille du texte Aa Aa

Après 16 ans de règne, le Président de la communauté autonome de Galice, Manuel Fraga, pourrait perdre la majorité au parlement régional. Ministre pendant sept ans du général Franco avant sa démission en 1969, puis à nouveau ministre de l’intérieur lors de la transition démocratique, Manuel Fraga est l’un des pères fondateurs de la constitution de 1978. C’est lui aussi qui fonda l’Alliance Nationale, autrement dit la droite actuelle, rebaptisée Parti Populaire en 1989 par José Maria Aznar.

Lors des élections le 19 juin dernier, il a manqué d’un siège la majorité absolue. Aujourd’hui, tout dépend des 30.5000 électeurs galiciens de l‘étranger. En général, ces expatriés, surtout présents en Amérique du sud, votent à droite. On sait que plus de 122.000 expatriés ont voté, mais le dépouillement des bulletins de vote est encore en cours. La Galice devrait connaître les résultats en fin de journée. Pour l’instant, le PP a obtenu 37 des 75 sièges de députés contre une coalition hétéroclite alliant les Socialistes et le Bloc Galicien, un parti d’extrême-gauche.