DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Galileo enfin prêt au décollage

Vous lisez:

Galileo enfin prêt au décollage

Taille du texte Aa Aa

Le futur système européen de navigation par satellite a désormais un concessionnaire. Ou plutôt deux. C’est l’offre commune des derniers candidats en lice qui a été retenue. Faute de réussir à départager Eurely et INavSat, l’Europe a choisit les deux et a d’ailleurs tout à y gagner. Deux fois plus de savoir-faire et surtout deux fois plus d’apports privés. Voilà qui allègera considérablement la facture publique. Eurely est l’association du Français Alcatel et de l’Italien Finmeccanica. INavSat est lui composé de l’Européen EADS et du Français Thales. Ensemble, ils mettront en place le très complexe système Galileo pour un montant de 2,1 milliards d’euros, fonds publics inclus, l’objectif étant une mise en service dès 2008. Les deux consortiums en auront la concession pendant 20 ans, et Galileo accomplira ce que seul le GPS américain sait faire pour l’instant: guider les automobilistes grâce à des dizaines de satellites positionnés au-dessus du globe. Un système dont les Européens attendent d‘énormes retombées commerciales, sans compter les créations d’emplois. A en croire Bruxelles, il y aurait quelque 150.000 postes qualifiés à la clé.