DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe du sud lutte contre la vague de chaleur

Vous lisez:

L'Europe du sud lutte contre la vague de chaleur

Taille du texte Aa Aa

Faire face à la vague de chaleur : une priorité pour les gouvernements européens. Après Paris et Bruxelles c’est au tour de Rome d’activer son “plan canicule”. Le ministre de la santé, Francesco Storace : “Cette initiative est nécessaire parce que la situation est préoccupante. La vague de chaleur, cette année, s’annonce extrêmement violente. Après la canicule de 2003 nous devons être prêts à intervenir pour prévenir toute conséquence négative pour la population.”

Sept personnes sont déjà mortes en Italie depuis la semaine dernière à cause de la chaleur. Rome a placé près de 10.000 personnes à risque sous surveillance médicale pour éviter que le scénario de 2003 ne se reproduise. Il y a deux ans20.000 personnes sont décédées des conséquences de la canicule. La France est également en état d’alerte. Deux personnes âgées sont mortes hier dans le Rhône et à Paris. Le ministère de la santé a débloqué 26 millions d’euros pour payer les heures supplémentaires que le personnel hospitalier risque de multiplier. Si les températures commencent à baisser dans l’hexagone, au Portugal et en Espagne, c’est la sécheresse qui menace la péninsule ibérique, tandis qu’en France, 25 départements sont en alerte orange en raison des risques liés soit à la canicule, soit aux orages.