DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Qui a peur du plombier polonais?

Vous lisez:

Qui a peur du plombier polonais?

Taille du texte Aa Aa

A en juger par le monsieur muscle qui pose pour cette campagne, certainement pas la gente féminine. L’Office de Tourisme polonais à Paris a trouvé un créneau porteur pour vanter les mérites du pays. Prendre à contre-pied le spectre du plombier polonais, symbole d’une main d‘œuvre bon marché prête à submerger l’Europe. Il fallait oser. La presse semble apprécier, le principal intéressé aussi: “C’est la première fois que je joue les plombiers à un si haut niveau. J’espère que la campagne va bien marcher. J’espère que ça donnera une image positive de la Pologne.” Piotr Adamski, mannequin dans la vraie vie, peut rêver à une ascension fulgurante. Et l’Office de tourisme à un afflux record. “Je reste en Pologne. Venez nombreux”, dit l’affiche. Réaction enthousiaste de Pierre Lequiller, président de la délégation de l’Assemblée nationale pour l’Union européenne: “Ce qui est amusant, c’est le slogan: il est drôle et il s’attaque sous une forme humoristique à un slogan des partisans du non pendant la campagne pour le référendum et qui était xénophobe.” Détourné, le mythe du plombier voleur d’emploi tombera peut-être dans l’oubli. Reste à savoir si les Français qui ont voté non à la constitution seront convaincus.