DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Roumanie : le projet autoroutier européen supplante le projet américain

Vous lisez:

En Roumanie : le projet autoroutier européen supplante le projet américain

Taille du texte Aa Aa

Les travaux autoroutier du Transylvania Motorway sont stoppés et la plupart des 685 ouvriers chargés de la construction de cette autoroute ont été renvoyés chez eux. Raison avancée par le gouvernement de droite : ce contrat autoroutier a été signé sans appel d’offre par le précédent gouvernement socialiste. Le tracé de l’autoroute dont le groupe américain Bechtel était chargé de la construction commençait à Brasov car l’autoroute Bucarest – Brasov existe déjà.L’objectif du Transylvania Motorway – 420 kms – était de désenclaver la Roumanie centrale en ouvrant une voie rapide sur le reste de l’Europe via la Hongrie.Le projet autoroutier financé par l’Union Européenne a lui, démarré, il doit relier Bucarest à Curtici, moins la partie Bucarest-Pitesti qui existe déjà. Alors que les travaux de l’autoroute européenne avancent, le gouvernement roumain actuel dénonce les coûts exhorbitants du Motorway de l’américain Bechtel auquel est associé le groupe français Vinci. Un projet d’environ 3 milliards d’euros. Le chef du gouvernement roumain doit lundi renégocier le projet avec l’américain Bechtel.Mais une chose ne trompe pas : sur le tracé du projet américain, seulement 10% des expropriations seulement ont été effectuées. Il est clair que l’autoroute de l’Union européenne tient la corde.