DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gerhard Schröder va se saborder lui-même pour regagner une légitimité populaire.

Vous lisez:

Gerhard Schröder va se saborder lui-même pour regagner une légitimité populaire.

Taille du texte Aa Aa

Après la défaite en mai de son parti, le SPD, aux élections régionales de Rhénanie du Nord-Westphalie, le chancelier allemand avait en effet décidé d’appeler à des élections législatives anticipées pour septembre prochain.

Mais pour cela, le parlement doit d’abord être dissous, or en Allemagne il n’existe pas de système de défiance, et c’est donc une question de confiance que va devoir poser vendredi Gerhard Schröder à ses députés, espérant que ceux-ci la rejetteront. Mais certains élus du SPD, comme Fritz Schösser, font dissidence et expliquent qu’ils voteront tout de même en faveur du chancelier. Cependant, le SPD ne disposant que d’une majorité de quelques voix et plusieurs ministres verts ayant prévenu qu’ils s’abstiendraient, la confiance devrait sans nul doute être rejetée et l’assemblée dissoute… ouvrant la voie à de nouvelles élections à l’issue plus qu’incertaine.