DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections législatives incertaines en Albanie

Vous lisez:

Elections législatives incertaines en Albanie

Taille du texte Aa Aa

Prouver sa maturité politique. Au-delà du résultat, c’est l’enjeu du scrutin législatif qui se déroule ce dimanche Albanie. Près de trois millions d‘électeurs sont convoqués aux urnes pour choisir 140 députés mais aussi leur avenir en Europe. Si tout se passe dans un cadre libre et honnête, l’Albanie augmentera considérablement ses chances de signer un accord de stabilisation et d’association avec l’Union européenne et également d’entrer dans l’Otan.

Pas si simple, les deux principales formations politiques sont au coude à coude dans les sondages : le Premier ministre sortant Fatos Nano, à la tête du parti socialiste, est devancé d’un tout petit point dans les sondages par le Parti démocratique de l’ancien président Sali Berisha. Difficile dès lors de prédire le résultat, d’autant que leurs programmes électoraux sont très proches. En raison du “mouchoir de poche” dans lequel risquent de se retrouver Berisha et Nano, le nouveau mouvement dissident du PS créé par Ilir Meta pourrait jouer les arbitres. Son Mouvement d’intégration socialiste est donné troisième avec 10% d’intentions de vote. L’Albanie est le pays le plus pauvre d’Europe. Depuis la chute du communisme, en 1991, les élections ont régulièrement été marquées par de violentes contestations. Une réaction que les partis politiques devront impérativement éviter pour gagner en crédibilité démocratique. Un objectif qui risque d‘être compromis dans la perspective d’un résultat très serré.