DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nord de la France et l'ouest de la Belgique noyés sous les eaux

Vous lisez:

Le nord de la France et l'ouest de la Belgique noyés sous les eaux

Taille du texte Aa Aa

Le plat pays a pris lundi matin des allures de piscine. Les violents orages qui ont balayé le nord des Flandres ont relayé au rayon des souvenirs les jours de canicule. Le déluge a provoqué exclusivement des dommages matériels. Un entrepreneur belge spécialisé dans les transports a eu la désagréable surprise de découvrir ses camions noyés sous plus d’un mètre d’eau. Le trafic routier a été largement perturbé dans tout l’ouest de la Belgique, obligeant les sapeurs pompiers à multiplier les interventions. Les particuliers, eux, n’ont pu que constater les dégâts.

De l’autre côté de la frontière, en France, le ciel n’a pas été plus clément avec les automobilistes lillois transformés en gondolier. Le trafic ferroviaire a dû être interrompu entre Lens et Arras et plusieurs campings situés au pied des collines de l’Artois ont dû être évacués de façon préventive. A plusieurs dizaines de kilomètres des côtes, les vacanciers n’avaient pas imaginé se réveiller les pieds dans l’eau. La dépression en s‘évacuant vers l’est a également frappé les Pays-Bas et des Néerlandais obligés de se muer en Shadocks … et de pomper. Les dégâts occasionnés y sont moins conséquents qu’en Belgique et en France, à l’exception de terres cultivées recyclées en rizières, pour le plus grand désespoir des agriculteurs.