DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opération séduction à Singapour

Vous lisez:

Opération séduction à Singapour

Taille du texte Aa Aa

A deux jours de la désignation de la ville qui accueillera les Jeux Olympiques 2012, chaque candidat a sorti son plus beau sourire pour séduire les membres du CIO. Tony Blair, par exemple, multiplie les contacts et vante sans retenue les mérites du dossier londonien. Ce qui a le don d’irriter les autres candidats, Madrid, Moscou, New York et Paris. Les petites phrases sur les uns et les autres fusent de toutes parts, ce qui n’est pas forcément très en phase avec le fameux esprit olympique que chacun défend.

Pour Paris, Bertrand Delanoë, le maire de la ville, dit vouloir se concentrer sur son dossier et seulement sur son dossier : “Nous sommes inspirés par la performance de notre équipe, nous ne sommes pas là pour dénigrer nos concurrents. Et ça tombe bien, ce sont les règles du CIO. Toutes les villes sont belles et attrayantes, mais il y en a une qui est meilleure que les autres”. Et pour mieux séduire, les candidats ont sorti l’artillerie lourde. La reine Sofia pour l’Espagne, en attendant José Luis Zapatero, le Premier ministre. Pour New York, Hillary Clinton est attendue pour épauler le maire Michael Bloomberg, déjà accompagné d’un soutien de poids : la statue de la liberté en personne. New York n’est pas favorite, et alors ? “Les New-Yorkais ont montré que quand ils étaient KO, ils se relevaient. Nous avons résolu le problème du stade. Cela ne nous a pas arrêté, nous n’avons ni abandonné, ni pleuré. Nous avons simplement amené un plan B”. Les personnalités politiques ne seront pas les seules à prendre part à la session du Comité international olympique. De nombreux sportifs de renom seront également présents. Le vote aura lieu mercredi, à suivre bien sûr en direct sur notre antenne.