DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO 2012 : le sprint final est lancé

Vous lisez:

JO 2012 : le sprint final est lancé

Taille du texte Aa Aa

Il est l’ultime atout de Paris 2012 : Jacques Chirac est arrivé à Singapour. A peine arrivé, le président français est déjà relancé par les journalistes britanniques sur le bras de fer qu’il mène avec Tony Blair. L’un d’entre eux demande : “Président Chirac, aimez-vous le roast beef ?”. Le président français, en guise de réponse, explique qu’il est sur place “pour défendre une candidature”.Les dossiers parisien et londonien sont les deux grands favoris à l’organisation des Jeux Olympiques d‘été 2012, qui sera attribuée demain. Après quelques jours de petites phrases et d’attaques en tout genre, les deux délégations semblent vouloir calmer le jeu. Tony Blair, le Premier ministre britannique, qui selon les Français manquaient sérieusement de fair-play ces derniers jours, assure que le dossier londonien colle aux valeurs olympiques : “L’esprit de Londres 2012 a tiré le meilleur de l’esprit du mouvement olympique”.Loin des querelles, Madrid est selon les dernières tendances en train de faire son nid. Le dossier-outsider, défendu notamment par José Luis Zapatero le Premier ministre, pourrait en fait profiter du bras de fer franco-britannique.

Reste ensuite deux candidatures. D’abord celle qui a sans doute le moins de chances de l’emporter demain pour ne pas dire aucune, celle de Moscou, jugée trop légère par le CIO. Le maire de la ville, Youri Loushkov, croit quand même à un incroyable rebondissement : “Nous allons essayer de nous surpasser, de doubler les autres au dernier moment”. Dernière candidature, la seule non-européenne, celle de New York, ardemment défendue à Singapour par Hillary Clinton, le maire de la ville Michael Bloomberg et de nombreux sportifs, dont Nadia Comaneci ancienne championne roumaine de gymnastique. Malgré un à-priori défavorable, à cause du dossier du stade olympique très tardivement bouclé, la délégation new-yorkaise reste optimiste, une surprise n’est pas impossible : “L’avenir est toujours imprévisible, nous n’avons aucune idée de ce qui peut arriver, explique Hillary Clinton. Nous sommes ici un peu moins de quatre ans après avoir été attaqués, et nous sommes ici pour vous dire que New York est la ville qui doit organiser les JO 2012”. C’est une très grosse journée qui attend les cinq délégations demain à Singapour. A 13h30 (CET), Jacques Rogge, président du CIO, annoncera le nom de la ville qui accueillera les JO 2012. A suivre en direct sur notre antenne.