DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Baril de brut : c'est reparti à la hausse

Vous lisez:

Baril de brut : c'est reparti à la hausse

Taille du texte Aa Aa

Les craintes liées à deux tempêtes tropicales situées dans le golfe du Mexique ont fait grimper à nouveau les cours du baril de brut qui est repassé au-dessus de la barre symbolique des 60 dollars lors des échanges électroniques à New York. Sur le marché londonien, le baril de Brent progressait parallèlement à 58 dollars et 60 cents. Depuis la moitié du mois de mai, la hausse du baril de Brent est importante et la perspective de cours élevés et donc de risques sur la croissance dans les pays développés a fait réagir le groupe du G8 qui se réunit en Ecosse et dont le texte du projet de communiqué exige des informations claires sur les réserves pétrolières pour combattre la spéculation des marchés et les dégâts que celle-ci pourrait causer à la croissance. Mercredi à Copenhague, le président américain George W. Bush a également fait allusion au problème énergétique. “Ecoutez, pour des raisons de sécurité nationale et des raisons de sécurité économique, les Etats Unis ont besoin de diversifier leurs approvisionnements en énergie mais en énergie alternative et nous avons mis au point une stratégie pour réaliser cet objectif et je suis très content de pouvoir en discuter avec nos amis du G8 tout comme j’ai pu le faire avec le premier ministre danois”.La demande en pétrole est en augmentation personne ne le niera et l’arrivée de deux tempêtes tropicales dans le golfe du Mexique tout comme la période de forte consommation liée aux vacances ne sont que des épiphénomènes.