DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Touchée en plein coeur, Londres n'est plus qu'une ville fantôme

Vous lisez:

Touchée en plein coeur, Londres n'est plus qu'une ville fantôme

Taille du texte Aa Aa

Les multiples attentats qui ont frappé la capitale britannique ce mercredi matin ont fait fuir la population. Après les mouvements de panique et la stupeur, les forces de sécurité ont bouclé le centre-ville. Au moins quatre explosions se sont succédées à partir de 10 heure moins le quart dans les transports publics londoniens: stations de métro et ligne de bus ont été la cible de terroristes. Bilan provisoire : 33 morts, plus de 350 blessés dont 45 grièvement atteints. Les hôpitaux accueillent des personnes amputées.Les autorités évoquent une action coordonnée qui rappelle les attentats du 11 mars 2004 à Madrid ou ceux de Paris en 1995.

Sur internet, un groupe islamiste inconnu se réclamant du réseau Al Qaïda a revendiqué les attentats. Il affirme s’appeler “l’organisation Al Qaïda/Jihad en Europe”. L’authenticité du communiqué ne peut être établie pour l’instant. Mais celui-ci précise avoir prévenu le gouvernement britannique. Et il menace maintenant de s’en prendre à d’autres pays européens impliqués en Irak et en Afghanistan. Il cite notamment le Danemark et l’Italie.