DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G8: ne pas céder à la pression terroriste

Vous lisez:

G8: ne pas céder à la pression terroriste

Taille du texte Aa Aa

Le sommet du G8 à Gleneagles ne se laisse pas gagner par la terreur et ses participants continuent à travailler. Telle est l’ambiance générale en Ecosse après les attentats qui ont frappé Londres hier.

Il ressort aussi des déclarations des dirigeants des huit pays les plus industrialisés une grande solidarité avec la Grande Bretagne. Silvio Berlusconi, président du conseil italien:“Tout ce que nous voulons est sortir d’ici avec l’idée d’une action réelle et immédiate. Cela sera le signe de notre volonté de combattre le terrorisme, et de le faire vite.” Le chef du Gouvernement italien sait que des menaces ont été proférées contre son pays par le groupe présumé auteur des attentats londoniens.“Nous devons être vigilants, précis, et être conscients du fait que nous sommes exposés.” Vladimir Poutine, le président russe, veut tirer une leçon de ces attaques:“Les évènements de la journée attestent du fait que nous tous ne faisons pas assez pour unir nos forces de façon effective dans le combat contre le terrorisme.” Gerhard Schröder, le chancelier allemand, estime lui que ces attentats visaient à perturber le sommet du G8:“Les terroristes essaient clairement d’empêcher le sommet de traîter d’importants sujets qui concernent tout le monde: La lutte contre la faim et la pauvreté, la lutte contre les difficultés – pour ne pas dire la catastrophe – climatiques, tous ces sujets qui concernent en particulier les pays en développement.” Le sommet de Gleneagles a décidé de ne pas céder à la pression terroriste, mais c’est dans une ambiance d’inquiétude réelle que les travaux des chefs d‘état vont se poursuivre aujourd’hui.