DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dix ans après, Srebrenica continue d'enterrer ses morts

Vous lisez:

Dix ans après, Srebrenica continue d'enterrer ses morts

Taille du texte Aa Aa

Dix ans après Srebrenica, la plaie reste grande ouverte. Plusieurs milliers de personnes ont participé aux commémorations du dizième anniversaire du massacre. De nombreux survivants sont revenus sur les lieux du théâtre de la pire atrocité commise en Europe depuis la Seconde guerre mondiale. Un événement marqué par la présence de Boris Tadic. Il est le premier chef d’Etat serbe à rendre hommage aux victimes de Srebrenica.

Le 11 juillet 1995, près de 8 000 hommes musulmans ont été abattus par les forces bosno-serbes. Un drame dont la communauté internationale a du mal à se remettre, comme l’explique l’envoyé spécial des Nations-Unies, Mark Brown : “Nous avons commis de graves erreurs de jugement à cause de notre philosophie d’impartialité et de non-violence, qui, quoiqu’admirable, n‘était pas adaptée au conflit en Bosnie, et c’est ce que j’ai écrit dans mon rapport : la tragédie de Srebrenica hantera notre histoire et celle des Nations-Unies à jamais.” A cette honte s’ajoute le fait que dix ans après, les deux hommes tenus pour responsables du massacre Srebrenica, l’ancien président des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic et son chef-militaire Ratko Maldic, sont toujours en fuite. Les dépouilles de 610 victimes ont été inhumées en début d’après-midi à l’issue d’une longue cérémonie religieuse. Le cimetière de Potocari accueille désormais plus de 2000 tombes individuelles. Il reste plusieurs charniers à explorer et des milliers de corps attendent d‘être identifiés.