DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Londoniens reprennent le métro pour se rendre au travail

Vous lisez:

Les Londoniens reprennent le métro pour se rendre au travail

Taille du texte Aa Aa

Vaille que vaille, quatre jours après les attentats, les Londoniens retournent au travail. A l’image de leur maire, le travailliste Ken Livingstone qui a souhaité montrer l’exemple. Comme tous les jours, il a pris le métro.

Alors que beaucoup avaient évité les transports en commun vendredi dernier, au lendemain des attentats, les gares, comme celle de King’s Cross semblent avoir retrouvé leur affluence de tous les jours. La peur n’a pas disparu mais il n’est pas question de changer son mode de vie et de céder aux terroristes. “ Nous devons simplement continuer. Je veux dire, on ne peut pas laisser ces gens gagner. J‘étais ici jeudi, j‘étais au théâtre vendredi soir. Il faut continuer.” dit un passager. “ Je pense qu’il faut revenir à une vie normale. Nous devons leur montrer qu’ils ne gagneront pas” affirme une Londonienne. Aucun indice ne doit être négligé. Alors que les Londoniens reprennent le travail, Scotland Yard poursuit son enquête sur les lieux des quatre explosions. Hier, la police britannique a lancé un appel urgent aux témoins des attentats. Objectif : recueillir des photos ou des images prises par téléphone portable juste avant, pendant ou juste après les attentats. Par ailleurs, les trois personnes arrêtées hier à l’aéroport d’Heathrow ont été relâchées. Seule quasi certitude pour l’instant : il ne s’agissait pas d’attaques suicide. Sur le plan politique, le Premier ministre Tony Blair doit s’exprimer cet après-midi devant la Chambre des communes. Il devrait rejeter la demande de l’opposition conservatrice qui réclame une enquête indépendante sur le dispositif de prévention des attentats. Une intervention à suivre en direct sur Euronews à partir de 16 heures. Enfin, de nouveaux corps ont été extraits d’une rame de métro où une bombe avait explosé. Mais le bilan officiel reste pour l’heure de 49 morts et environ 700 blessés.