DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Volkswagen et le problème Hartz pourrait mettre en danger le modèle social allemand

Vous lisez:

Volkswagen et le problème Hartz pourrait mettre en danger le modèle social allemand

Taille du texte Aa Aa

Mercredi, le conseil de surveillance de Volkswagen doit se prononcer sur l’offre de démission du directeur des relations humaines du constructeur Peter Hartz et d‘évoquer certainement la question de son remplacement. Peter Hartz est soupçonné d’avoir corrompu des représentants syndicaux du groupe pour faire adopter des réformes parfois difficiles à avaler par les salariés. Selon le Pdg de Volkswagen : Bernd Pischetsrieder, l’impact financier de cette affaire est estimé à au moins 100.000 euros. Avec la démission de Peter Hartz qui a inspiré la récente réforme du marché du travail en Allemagne, c’est le modèle social allemand – basé sur le dialogue et la recherche de solutions- qui risquerait de voler en éclat. En effet, le scandale qui ébranle le premier constructeur automobile européen, pourrait remettre en cause un mode de fonctionnement fondé sur le consensus avec l’omniprésent syndicat IG Metall. Ce problème viendrait compliquer les défis industriels que rencontre actuellement le groupe Volkswagen.