DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La démission de Peter Hartz sonne la fin du système social de Volkswagen

Vous lisez:

La démission de Peter Hartz sonne la fin du système social de Volkswagen

Taille du texte Aa Aa

La démission de Peter Hartz, le directeur des relations humaines du groupe Volkswagen, a été acceptée par le directoire du constructeur allemand qui a appelé le conseil d’administration de Volkswagen à faire de même lors de sa réunion prévue au mois d’août, on devrait probablement à l’issue de celle-ci connaître le successeur de Peter Hartz qui occupait ses fonctions depuis 12 ans.“Nous avons demandé de façon unanime à Volkswagen d’accepter la démission de Peter Hartz, affirme Christian Wulff, le premier ministre du Land de Basse Saxe qui est le premier actionnaire de Volkswagen. J’essaie de m’assurer que les choses qui n’allaient pas dans le passé vont disparaître et que ceux qui en sont responsables vont prendre leurs responsabilités. Alors nous pourrons à nouveau travailler sur notre cœur de métier : la production et la vente de voitures.“Avec la démission de Peter Hartz, c’est le système social de Volkswagen donné en exemple dans toute l’Allemagne, basé sur une collaboration étroite entre direction et syndicats, qui est attaqué. Peter Hartz a démissionné après des accusations de tentative de corruption d‘élus du comité d’entreprise. Le premier constructeur européen se prépare des heures chaudes dans la mesure oú ses comptes se détériorent d’année en année : 716 millions d’euros de profit avant impôts en 2004 contre 4 milliards en 2000.La direction de Volkswagen a d’ailleurs saisi l’occasion de cette crise pour annoncer de nouvelles réductions de coûts et un programme d’amélioration des ventes devant rapporter plus de 2 milliards d’euros de résultat supplémentaire. Tout ceci s’accompagnant de nouvelles suppressions d’emplois, Peter Hartz a négocié en novembre dernier un accord avec les syndicats pour réduire de 30% la masse salariale au cours des sept prochaines années moyennant une garantie de l’emploi dans les usines allemandes.