DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

José Manuel Barroso en Chine pour une visite de quatre jours

Vous lisez:

José Manuel Barroso en Chine pour une visite de quatre jours

Taille du texte Aa Aa

Il y sera question de la levée de l’embargo sur les ventes d’armes au pays et du statut d‘économie de marché. Deux revendications chinoises très fortes. Mais le président de la Commission n’entend rien précipiter: “Nous sommes 25, nous sommes tous des démocraties, et nous devons respecter les opinions publiques de nos pays. C’est pourquoi la question de l’embargo nécessite encore du travail.” Même prudence sur l’attribution du statut d‘économie de marché à la Chine. “Je pense que nous pourrions accélérer le processus si la partie chinoise faisait preuve de bonne volonté et nous donnait des assurances en matière de règles commerciales et d’investissement. Je pense que c’est possible.” Inévitables aussi, les sujets qui fâchent. Après le contentieux du textile, celui des chaussures. Le commissaire en charge du commerce, Peter Mandelson: “Il y a des plaintes selon lesquelles ces produits font l’object de dumping, c’est-à-dire qu’ils sont vendus en-dessous de leur valeur normale, leur prix normal en Chine. Une enquête est ouverte et nous en connaîtrons les conclusions à l’automne.” Les importations de chaussures chinoises en Europe sont montées en flèche depuis le début de l’année, alors que les prix ont baissé en moyenne de 28%. Sur le textile, Européens et Chinois étaient parvenus à un accord à l’amiable.