DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe silencieuse en hommage aux victimes de Londres

Vous lisez:

L'Europe silencieuse en hommage aux victimes de Londres

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de milliers de Britanniques se sont recueillis pour entendre les douze coups de Big Ben … puis le silence. Deux minutes en hommage aux victimes des attentats de Londres, perpétrés le 7 juillet dernier. Ce matin-là, au moins 53 personnes ont été tuées, plus de 700 blessées. Au 10 Downing street, le Premier ministre Tony Blair, debout, a observé les deux minutes de silence. La reine Elizabeth II a fait de même à Buckingham Palace. Devant la station de métro King’s Cross, frappée par l’une des quatre explosions, le recueillement était particulièrement lourd. A travers l’Europe, des gouvernements et une partie de la population se sont recueillis en silence en France, en Allemagne, au Portugal, et en Espagne. A Rome, les Italiens se sont rassemblés une heure avant les Britanniques dans les gares et un peu partout dans les rues. Seule la Russie a indiqué ne pas officiellement respecter les deux minutes de silence, mais devant l’ambassade britannique, quelques dizaines de personnes ont toutefois respecté l’instant. En Belgique, à Bruxelles, au pied du siège de la Commission européenne, le commissaire à la Justice et à la Sécurité, l’Italien Franco Frattini, s‘était entouré d’une centaine de fonctionnaires européens pour respecter cette action symbolique.