DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres veut unir l'Europe dans sa lutte contre le terrorisme

Vous lisez:

Londres veut unir l'Europe dans sa lutte contre le terrorisme

Taille du texte Aa Aa

L’Europe cherche à s’unir pour lutter contre le terrorisme et preuve que rien n’est plus difficile, le cavalier seul de Nicolas Sarkozy a semé la zizanie lors de la réunion à Bruxelles des ministres européens de l’Intérieur et de la Justice. Le ministre français, citant Charles Clarke, a affirmé qu’une partie des terroristes londoniens avaient déjà été interpelés en 2004, des propos catégoriquement démentis par le ministre de l’Intérieur britannique.

“Monsieur Sarkozy est imprécis. Il a laissé entendre que nous avions eu une conversation sur ce sujet, mais absolument pas. Je ne sais tout simplement pas d’oùil pourrait tenir les informations à la base de ses remarques. Désolé d‘être aussi franc, mais c’est la réalité.” a déclaré Charles Clarke Londres veut obtenir des 25 une législation obligeant les opérateurs de téléphonie à conserver leurs données à plus long terme, pour faciliter le travail des enquêteurs. Mais là aussi les avis divergent. Pour le ministre de l’Intérieur italien, Giuseppe Pisanu, la multiplicité des échanges rend l’opération difficile à 25. Pour son homologue belge, en revanche, c’est l’urgence qui prime. Quant au ministre de l’Intérieur néerlandais, il met ses collègues en garde. Selon Johan Remkes, les terroristes auront toujours un coup d’avance en matière de nouvelles technologies. Il n’est donc pas forcément utile de se lancer dans des dépenses inconsidérées dont l’efficacité est loin d‘être prouvée. Il y a un mois, le Parlement européen avait rejeté une proposition similaire citant des questions de coût et de protection de la vie privée. Tout comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne bénéficie d’ailleurs déjà du système d‘écoute Echelon. Une technologie sophistiquée qui n’a pourtant pas permis de déjouer les attentats du 11 septembre, ni ceux du 7 juillet.