DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scotland Yard à la recherche du "cerveau" des attentats londoniens

Vous lisez:

Scotland Yard à la recherche du "cerveau" des attentats londoniens

Taille du texte Aa Aa

Cette nuit la brigade antiterroriste a perquisitionné une maison d’Aylesbury, une ville de la banlieue nord-ouest de Londres. Selon le Times, la police est sur la trace du chef présumé de la cellule à l’origine du carnage de jeudi dernier.

L’homme serait un britannique d’origine pakistanaise, tout comme les quatre kamikazes présumés. Arrivé en Grande-Bretagne le mois dernier, il aurait quitté le pays la veille des attentats. Le chef présumé aurait des contacts avec des militants d’Al-Qaïda qui ont revendiqué les attaques. Autre piste étudiée, celle d’un professeur de chimie égyptien qui serait l’artificier.

Mardi dernier la police a perquisitionné six locaux de Luton. Deux voitures contenant des explosifs ont été découvertes. L’un des kamikazes semblait vivre dans cette ville qui abrite une importante communauté musulmane.

Les trois autres kamikazes présumés vivaient à Leeds, dans le nord de l’Angleterre. C’est là que la police britannique a arrêté un membre de la famille d’un des suspects. Des suspects qui auraient délibérément laissé des pièces d’indentité sur les lieux des attentats, qui ont fait 52 victimes. Aujourd’hui à 13h00, deux minutes de silence seront observées partout en Europe, en leur mémoire.