DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission veut placer les explosifs sous très haute surveillance

Vous lisez:

La Commission veut placer les explosifs sous très haute surveillance

Taille du texte Aa Aa

Les attentats de Londres l’ont une fois encore montré. Les explosifs, qu’ils soient industriels ou artisanaux, sont devenus indissociables du terrorisme. L’Union européenne veut en tirer les leçons qui s’imposent et durcir la législation sur les explosifs. La Commission vient donc de proposer plusieurs mesures concrètes. Un réseau européen des équipes de déminage serait constitué, et le suivi des explosifs davantage sécurisé.Le porte-parole de la Commission a aussi insisté sur la surveillance des produits susceptibles d‘être utilisés pour fabriquer des bombes artisanales :

“Cette recommandation propose de nouvelles procédures pour contrôler les achats de fertilisants enrichis en nitrate d’ammonium, rendant obligatoires des procédures d’autorisation. En conséquence, ils pourront seulement être vendus aux personnes autorisées et devront être utilisés exclusivement pour l’agriculture. Les sociétés responsables devraient aussi notifier toute transaction suspecte.” Qu’ils soient destinés à l’armée, à l’industrie du bâtiment ou autre, les explosifs voyagent et doivent acquérir une traçabilité exemplaire. Les mesures proposées par la Commission pourraient y aider. Elle envisage aussi de réunir tous les acteurs du secteur, fabricants et experts anti-terroristes compris pour élaborer un plan d’action qui s’appliquerait également aux armes à feu. Dans une autre proposition, Bruxelles cherche à renforcer la coopération transfrontalière entre les polices. Les opérations et patrouilles conjointes deviendraient systématiques dans les régions limitrophes.