DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une étude américaine comptabilise les morts en Irak depuis 2003

Vous lisez:

Une étude américaine comptabilise les morts en Irak depuis 2003

Taille du texte Aa Aa

Un civil irakien sur mille est mort des combats ou des attentats depuis le début de l’invasion américaine en Irak. C’est ce que révèle l‘étude d’une ONG américaine, Body Count. Ainsi sur cette période, l’ONG dénombre près de 25 000 civils tués, dont la moitié à Bagdad. Ce chiffre inclut les recrues de l’armée et les policiers irakiens, et il augmente tous les jours. Ainsi ce mardi encore, vingt-trois personnes sont mortes dans des attaques dans le pays. Parmi elles, trois membres sunnites du comité parlementaire chargé de rédiger une nouvelle constitution.

Les attentats comme celui-ci ont fait plus de 1 500 victimes depuis le mois d’avril, une période qui n’est pas couverte par l‘étude de Body Count. Précision utile, les 25 000 morts recensés par l’ONG anglo-américaine ne sont pas l‘œuvre uniquement de la guérilla et des terroristes, ou des bandes criminelles, car plus d’un tiers de ces personnes ont été tuées par les forces de la coalition emmenée par les Etats-Unis. En tous cas ce week-end, l’Irak a connu l’un de ses pires attentats depuis le début de la guerre : à Moussayib au sud de Bagdad, 98 personnes sont mortes dans l’explosion et l’incendie d’un camion citerne. En tout, 150 personnes sont décédées dans des attentats depuis ce samedi.