DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un vent de conservatisme souffle sur la Cour suprême des Etats-Unis

Vous lisez:

Un vent de conservatisme souffle sur la Cour suprême des Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Le président George W. Bush a annoncé la nomination de John Roberts au poste de juge suprême, en remplacement de Sandra O’Connor, partie à la retraite. Un conservateur en lieu et place d’une femme réputée modérée, une décision qui suscite émotion et inquiétudes chez les démocrates, qui craignent un déséquilibre politique au sein de l’instance suprême. Le président Bush a tenu à se montrer rassurant en affirmant que le juge Roberts avait “toutes les qualités pour occuper ce poste, intégrité et grand sens des responsabilités”.

Mais il n’a pas réussi pour autant à faire taire les inquiétudes des démocrates.“Il est vital que le juge Roberts apporte des réponses à nos interrogations dans les prochains mois. Son point de vue aura une influence sur toute une génération d’Américains, et il est important que le peuple puisse connaître ses orientations” a déclaré l’un des représentants des démocrates. Cette nomination à vie est la première pour le président Bush, mais une autre pourrait suivre prochainement. La démission du président de la Cour, William Renquist, atteint d’un cancer, est en effet annoncée comme prochaine en dépit de ses démentis. De quoi donner des sueurs froides aux partisans du droit à l’avortement qui craignent une réorientation idéologique de l’instance qui décide en dernier recours des choix de société.