DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres à nouveau frappée par les terroristes

Vous lisez:

Londres à nouveau frappée par les terroristes

Taille du texte Aa Aa

La capitale britannique a vécu une nouvelle journée d’angoisse, deux semaines après les attentats qui ont fait 56 morts et près de 700 blessés. Le scénario catastrophe du 7 juillet a semblé se reproduire quand, peu après 14 heures, une série d’incidents a été signalée dans les transports londoniens. Trois stations de métro et un bus frappés par des explosions.

Très vite Scotland Yard a cherché à minimiser les incidents, alors que les médias rapportaient des témoignages faisant état de l’explosion d’une bombe remplie de clous à la station de Warren Street. Les autres stations frappées étant celles d’Oval et de Shepherd’s Bush. Les lignes de bus et de métro ont immédiatement été immobilisées et évacuées. Un heure plus tard, Scotland Yard était en mesure de communiquer sur la nature des explosions. Quatre déflagrations de faible intensité ont été confirmées. Elles se sont produites à l’intérieur des trois stations et dans un bus de la ligne 26 circulant dans l’est de la capitale. Elles ont fait un faible nombre de blessés, sans que les autorités puissent donner un bilan plus précis. Elles ont toutefois pu confirmer que les engins explosifs avaient été programmés pour exploser simultanément, confirmant ainsi l’hypothèse d’une tentative d’attentats de grande ampleur selon un scénario semblable à celui du 7 juillet. Dans les secteurs concernés, entièrement bouclés, les forces de sécurité ont procédé à des contrôles d’identité. Il y a même eu des arrestations. Des échanges de coups de feu entendus à la station Warren Street pouvaient laisser penser que certains des auteurs de cette tentative d’attentat avaient été pris en chasse par les policiers. Des policiers armés ont également été appelés en renfort dans un centre hospitalier tout proche. Un peu après 17 heures, Scotland Yard disait avoir repris le contrôle de la situation. Les habitants de la capitale britannique, déjà traumatisés, ont à nouveau vécu une journée douloureuse.