DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Frappée une nouvelle fois, Londres s'interroge et craint de nouveaux attentats

Vous lisez:

Frappée une nouvelle fois, Londres s'interroge et craint de nouveaux attentats

Taille du texte Aa Aa

Deux semaines après les attaques du 7 juillet, qui avaient 56 morts et 700 blessés, les transports en commun de la capitale britannique ont de nouveau été hier la cible d’explosions qui n’ont fait qu’un seul blessé léger.

Ces 4 attentats “quasi-simultanés” selon Scotland Yard ont été commis en début d’après-midi dans les stations de métro d’Oval, de Warren Street et de Shepherd’s Bush et à bord d’un bus à impériale de la ligne N°26 circulant dans l’est de Londres à Hackney Road. Malgré des similitudes évidentes avec les attentats du 7 juillet, la police britannique se refuse pour le moment à établir clairement un lien entre les deux séries d’attentats. Scotland Yard ne confirme pas l’information selon laquelle elle aurait récupéré les sacs à dos qui contenaient les bombes. Les experts de la police britannique semblent ainsi travailler sur plusieurs hypothèses. “Celle d’une organisation qui souhaitait faire peur aux gens en créant le chaos”, comme l’a affirmé Tony Blair, et dont les explosifs auraient fait cette fois-ci long feu. Autre hypothèse, celle d’admirateurs des kamikazes ayant mis en oeuvre une réplique des attentats du 7 juillet. L’arrestation de deux hommes hier, dont l’un a été relâché dans la nuit, ne semble pas avoir permis aux enquêteurs d’avancer dans cette guerre des nerfs.