DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Charm-el-Cheikh toujours sous le choc

Vous lisez:

Charm-el-Cheikh toujours sous le choc

Taille du texte Aa Aa

Dans l’hôtel frappé par l’une des explosions vendredi, les employés égyptiens continuent de déblayer les gravats. L’atmosphère est lourde depuis le triple attentat qui a fait 88 morts selon un bilan toujours incertain. L’enquête sur place se poursuit, mais peu d’informations filtrent, alors que les spéculations sont nombreuses. Le groupe qui a perpétré ces attentats n’a probablement des liens avec les auteurs des attentats de Taba en novembre dernier selon le ministère égyptien de l’Intérieur qui ne se prononce pas sur leur appartenance à Al-Qaida.

Le procès de trois hommes soupçonnés d‘être liés aux attaques de Taba sont d’ailleurs actuellement jugés dans la ville d’Ismailia. Et pendant ce temps, à Charm el-Cheikh, la police égyptienne a augmenté le nombre de barrages sur les routes et arrêté 35 personnes susceptibles de fournir des explications sur ces derniers attentats, les plus meurtriers en Egypte depuis 1981. La station balnéaire située sur la Mer rouge a pris son élan dans les années 90, et est un modèle de succès pour le tourisme. Mais aujourd’hui les rues de la ville et les plages sont vides. L’exode des touristes a commencé.