DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Taba er Charm El Cheikh pourraient être l'oeuvre des mêmes hommes

Vous lisez:

Taba er Charm El Cheikh pourraient être l'oeuvre des mêmes hommes

Taille du texte Aa Aa

Devant l’hôtel Ghazala Gardens, des grandes bâches pour cacher aux regards le travail des enquêteurs. Les fouilles continuent sur les lieux des explosions à Charm El Cheikh.

Le moindre indice peut se révéler fondamental, alors que l’enquête pour l’instant ne donne que peu de résultats. Une hypothèse, quand même, les attentats de Charm El Cheikh seraient liés à ceux de Taba en octobre dernier qui avaient fait 34 morts. En tous cas une vaste chasse-à-l’homme a été engagée par la police égyptienne, qui en tout a arrêté 95 personnes. Et justement, certains de ses suspects avaient déjà été entendus après les attentats de Taba, puis relâchés. Mais ce sont les nombreux blessés qui ont été d’abord sollicités par les enquêteurs. Car eux ont vécu en direct les explosions et leurs témoignages sont précieux. L’on sait maintenant que plus de 500 kilos d’explosifs ont été utilisés, dont plus de la moitié se trouvait à bord de la voiture qui a explosé dans le hall de l’hotel Ghazala. Il s’agit là de quantités énormes et qui ont donc échappé à la vigilance des services de sécurité. Peut-être les terroristes ont-ils alors profité de l’aide de complices dans Charm El Cheikh. Hasard du calendrier, le procès des attentats de Taba s’ouvrait ce dimanche, mais il a été immédiatement ajourné. L’un des trois accusés est toujours en fuite, il pourrait selon certaines sources avoir été le kamikaze de l’hotel Ghazala de Charm el Cheikh.