DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angers, 28 ans de prison pour les principaux condamnés

Vous lisez:

Angers, 28 ans de prison pour les principaux condamnés

Taille du texte Aa Aa

L’heure du verdict a sonné. Les principaux accusés sont condamnés à de lourdes peines. Le plus grand procès pour pédophilie jamais organisé en France s’est achevé devant la cour d’assise de Maine et Loire, le jury a condamné à 28 ans de prison deux hommes, un grand-père coupable du viol de ses petites filles, et un autre récidiviste. Le couple chez qui avaient lieu les viols est condamné à 16 et 18 ans de réclusion. En tous points, ce fut le procès de tous les superlatifs. Les faits se sont déroulées de janvier 99 à février 2002, et pendant cette période, 65 accusés, 39 hommes, et 26 femmes, auront abusé et violenté 45 petites victimes, âgées de 6 mois à 12 ans à l‘époque. 17 jurés ont répondu à 1974 questions portant sur plusieurs chefs d’accusation pour chacun des accusés. Coût total du procès, 5 millions d’euros. Entendre l’insoutenable, juger l’inconcevable pendant 4 mois. Pour ne pas répéter le fiasco d’Outreau, peu de médiatisation, des dossiers solides, une organisation hors du commun, une salle de 350 m2 avec des cellules attenantes, des jurés qui ont eu une suivi psychologique, pour pouvoir dans certains cas juger des récidivistes, comme l’explique le directeur des services sociaux d’Angers : “Certains accusés effectivement avaient déjà été jugés pour viol. Mais dans d’autres endroits de France, dans le nord de la France. Mais il n’existait pas à l‘époque en France des registres comme ça existe en Angleterre des violeurs”.

La plupart des violeurs et des victimes étaient pourtant à l‘époque suivis par les services sociaux. Alors en toile de fond de ce procès aussi, la défaillance de ces services. A Angers, l’appartement d’un couple de RMIste était devenu le rendez-vous des pédophiles. Depuis la loi française a changé. Mais trop tard pour les enfants d’Angers.