DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bulgarie : crise politique dangereuse pour ses aspirations européennes

Vous lisez:

Bulgarie : crise politique dangereuse pour ses aspirations européennes

Taille du texte Aa Aa

En pleine crise parlementaire, l’extrême droite bulgare de Volen Siderov manifeste pour empêcher le parti turcophone d’entrer au gouvernement.

Au sein du Parlement la situation n’est pas plus calme. Les représentants des cinq partis de l’opposition ont quitté hier l’assemblée pour protester contre la direction, selon eux partiale, des débats. Le président socialiste du Parlement a refusé de donner la parole à un représentant de l’opposition. Une scéance cruciale a dû être ajournée puisque les députés auraient dû voter l’investiture du gouvernement. Le parti socialiste, vainqueur des élections du 25 juin, a dû s’allier au parti de la minorité turque pour pouvoir créer une coalition gouvernementale. Le Premier ministre, Serguei Stanichev, avait échoué à conclure une alliance avec la formation de centre-droit du Premier ministre sortant. Résultat, le nouveau cabinet n’est pas encore investi et même en cas d’investiture il reste minoritaire au Parlement. Et si les députés font barrage à ce gouvernement, il faudra convoquer des élections anticipées. Dans cette situation, Sofia aura bien du mal à faire passer les réformes nécessaires à son adhésion à l’Union européenne, prévue pour 2007.