DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scotland Yard : "Ils pourraient frapper à nouveau"

Vous lisez:

Scotland Yard : "Ils pourraient frapper à nouveau"

Taille du texte Aa Aa

En Grande-Bretagne, l’angoisse monte : les auteurs des attentats manqués du 21 juillet pourraient repasser à l’action, selon Scotland Yard.

La fouille, au nord de Londres, d’un appartement dans une HLM, d’un garage et la saisie d’une voiture qui pourrait avoir été utilisée par les terroristes ont fourni à la police des éléments “très signicatifs”, selon les termes mêmes des enquêteurs.. Des éléments qui poussent Scotland Yard à penser que juste après le 21 juillet les kamikazes – dont on estime aujourd’hui le nombre à cinq – auraient pu se ré-équiper en bombes avant de disparaître. On en sait plus sur deux des suspects. Mokhtar Saïd Ibrahim, 27 ans, est arrivé d’Erytrée en Grande Bretagne en 1992, il a obtenu la citoyenneté britannique en septembre dernier, malgré un casier judiciaire chargé et une condamnation à 5 ans de prison. Il a par ailleurs fréquenté deux mosquées radicales du nord de Londres, où il a fait la connaissance de Richard Reid, le “shoebomber”, qui est actuellement détenu aux Etats-Unis. Yacine Hassan Omar, 24 ans, vient lui de Somalie, c’est chez lui, dans son garage et apparemment dans sa voiture que les enquêteurs ont trouvé des traces d’explosifs et du matériel de fabrication de bombes. Les experts scientifiques révèlent en tous cas qu’en cas de réussite, les attentats du 21 juillet auraient pu être beaucoup plus meurtriers que ceux du 7 juillet, qui ont tué 52 personnes.